Les Kag : Stress et paillettes

Les plus fidèles d’ACCORDS connaissent les « kag », « zic and tchatche » et « téléchargez-nous gratuitement » ont marqué vos zygomatiques mais aussi ceux de milliers de spectateurs à travers toute la France et l’Europe depuis 11 ans. C’est le troisième opus de leurs aventures que l’on accueille ce mois-ci à Cambo.

Dans une ambiance décadente, où les paillettes enrobent le stress, avec une cigarette pour le grain de voix et un verre de vin rouge pour l’inspiration, abordons un sujet existentiel et contemporain : réussir. Mais qu’est-ce que la réussite ? Et réussir quoi ?

Elles nous promettent que bientôt, quand elles auront des subventions, il y aura un orchestre symphonique, vingt-huit danseurs et sûrement de la pyrotechnie ! Le show est donc, soi-disant, en travaux mais d’ici une quinzaine d’années, elles nous l’assurent,  ce sera un succès garanti !

Un spectacle comique déluré, décalé, vitaminé et musical avec deux artistes de talent : Karine Verges et Agnès Tihov (et leur invité mystère). C’est « Stress et paillettes » et les Kag,  un gros éclat de rire qui se répète pendant 90 minutes. Une mise en scène mi-cabaret, mi-théâtre de boulevard au cours de laquelle se raconte une histoire de folie des grandeurs réduites faute de financements.

Les « Kag » rejouent Laurel et Hardy en version féminine et parlante. Elles  nous offrent  leur style : un  cabaret « frappé » avec toujours la même exigence artistique et toujours beaucoup d’humour.