Manu Galure, l’artiste qui s’est fait connaître grâce à la « Nouvelle star », est actuellement en tournée dans toute la France. Une tournée un peu particulière puisqu’elle se fait à pied autant dans des salles, les bars, dans des prisons des hôpitaux ou chez l’habitant. Un pied-à-terre tous les 25 kms,  il passait par chez nous fin octobre ! On a décidé d’en être, ce sera le samedi 28 octobre à 21h

Tournée Manu Galure à pied 2017 ©Fabien Espinasse
Théâtre Soano, Toulouse

Tournée Manu Galure à pied 2017 ©Fabien Espinasse
Les jardins de Rudel, Albi

En 2012 son deuxième disque, « Vacarme ». reçoit un Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros. Il est invité à jouer en première partie de Jacques Higelin sur une partie de sa tournée.

En 2014, Manu Galure sort son troisième disque : « Que de la pluie », en 2016, il participe à la Saison 12 de Nouvelle Star et termine à la troisième place lors de la finale.

«Dans mon sac, j’ai une guitare, un pantalon, 2/3 d’habits de rechange, un petit ordinateur, une gopro et c’est tout !» explique Manu Galure. C’est avec ce sac à dos, de près de 8 kg, que le chanteur toulousain va  passer les deux prochaines années ! Depuis le  22 septembre, l’artiste s’élance à travers l’Hexagone pour «un tour de France à pied et en chansons !».

Pourquoi une tournée à pied ? Mais pour l’aventure, bien sûr : pour aller là où on n’aurait pas pensé aller et puis pour mesurer la taille que ça fait, un pays. Pour avancer le plus lentement possible : prendre le temps de regarder comment les saisons changent, ralentir pour se mettre au rythme de l’écriture, un pied après l’autre, et pour aller dans tous les sens, avec une boussole cassée. Pour apprendre, enfin, travailler son art, acquérir de la technique et du savoir-faire, comme un de ces Compagnons du Devoir qui s’exercerait à son métier, en effectuant à sa manière son propre Tour de France.

« Manu Galure donne à voir à ses trois métiers : auteur, compositeur et interprète. Ses chansons sont des promenades, mais ce n’est pas écrit avec les pieds : des histoires lourdes de sens et d’une plume légère. Il fait sonner les mots à la gloire d’une imagination généreuse qui ouvre les portes du rêve à l’auditeur. Mais éveillé, le rêve. Fabuliste et conteur, il replace ses craintes et colères du monde tel qu’il est dans un monde tel qu’il le voit et le partage. Ses textes portent le sceau d’une exigence littéraire assumée et trouvent leur place au creux d’une musique inventive qui fait entendre le chaos du siècle. Il y en a pour la tête et les jambes ! »

Ratez pas, c’est sans doute la naissance d’un grand !